Dressage d'un chien

Animal de compagnie et appui moral pour certaines personnes, le chien devient plus qu’un meilleur ami pour celles-ci. Or, être l’heureux maitre d’un chiot ou d’un jeune chien n’est pas de tout repos. Et cela l’est encore moins avec un chien ayant des problèmes de comportement. En effet, le manque de dressage peut provoquer de mauvaises habitudes, de l’agressivité et des troubles de comportement chez le chien. Dans ce cas, force est d’affirmer que seul le dressage de ce dernier qui permet de pallier le manque d’éducation canine

Les méthodes de dressage classique 

 

Le dressage d’un chiot peut se faire par soi-même, du moins les bases de l’obéissance. Effectivement, lorsque qu’on parle de dressage, il ne s’agit pas seulement de l’inculcation d’une série d’ordres de base mais aussi du renforcement positif de la complicité avec le chien. Les commandements les plus connus sont le « couché », l’« assis » et le « pas bouger ». Ces ordres de base peuvent être inculqués plus facilement à un chien. Il faut juste de la répétition avec des séances de dressage de 15 minutes par jour. L’apprentissage se fait alors par des gestes lents et courts suivi d’un ou deux mots d’ordre. Une friandise en récompense, croquette ou fromage, assure l’assimilation des ordres. Le dressage se fait pareillement par la punition, à caractère immédiat, après une bêtise. Par ailleurs, l’éducation canine consiste en la socialisation de votre ami à quatre pattes. Il est alors important d’alterner les balades et les promenades en laisse. En plus, rejoindre un centre canin ou un club canin est fortement recommandé.

Les méthodes spécialisées

 

Le dressage canin ne se limite pas à ces approches basiques susmentionnées. Par ailleurs, cela ne peut être généralisé. Suivant les différentes races des chiens, leur comportement se différent aussi. Par cela, chaque type de chien détient des caractéristiques propres pour être éligible à des rôles précis comme être des chiens guides d’aveugles, des chiens de chasse, des chiens de garde ou encore des chiens d’attaque… Tout varie alors en fonction des atouts à développer. Pour un chien de garde, comme le rottweiler ou le berger allemand, il doit apprendre à différencier les personnes mal intentionnées ainsi que les autres. L’obéissance canine est alors de mise peu importe le rôle assigné au chien. Etant très spécifique, la formation canine pour chien guide, comme le golden retriever, existe sous forme d’école où dresseur et chiot se rencontrent pour des cours collectifs. Pour l’éducation au pistage par exemple, il est nécessaire que le chien développe son flair et sache utiliser son museau.

Travailler avec des professionnels

 

Les techniques de dressage, qu’elles soient classiques ou spécialisées, nécessitent la présence des moniteurs et des professionnels en la matière pour être plus efficaces. Les cynophiles amateurs peuvent ainsi se perdre devant les multitudes d’accessoires de dressage ainsi que pour leur utilisation. Collier de dressage, sifflets ou encore ultrason, l’éducation canine est tout un art. Les professionnels se déclinent sous divers spécialisation comme le comportementaliste canin, l’éducateur canin. Il existe aussi des entités regroupées comme le centre de dressage. Ces spécialistes sont alors des alliés pour forger un chien. Les cours de dressage dispensés par les dresseurs sont alors adaptés à votre chien. Cela est plus convenable par rapport aux méthodes visionnées sur des tutoriels et qui sont par la suite mal appliquées. En effet, le manque de temps et d’expériences pour dresser un chien est préjudiciable au maître du chien et au chien même.