Conseils alimentation chat

L’alimentation fait partie des facteurs des bonnes conditions de santé d’un chat. Depuis leur existence, les félins sont essentiellement carnivores et adeptes de la chasse. Après domestication, les produits disponibles sur le marché sont divers et variés et comptent bien plus que de la viande.

Le système digestif du chat

Le chat est un carnivore strict dont le système digestif est adapté aux rations exclusivement composées de viande. Contrairement à l’homme et comme beaucoup d’autres mammifères, le chat se fie essentiellement à son odorat pour choisir ce qu’il va manger, alors que le goût ne compte pas vraiment. Son estomac a une assez petite capacité malgré qu’il représente en tout 60 % du poids total de l’appareil digestif, puisque celui-ci est court. Le chat doit manger à fréquence régulière, mais en petite quantité et peut atteindre jusqu’à 16 repas par jour. Ce sont les aliments riches en eau qui favorisent surtout sa digestion et les pâtées et l’alimentation humide offrent un sentiment de satiété moins important qu’un aliment sec. Certaines erreurs alimentaires sont cependant à éviter. On peut en citer le changement brutal de régime, un excédent de nourriture, des sources de protéines ou de glucides pas assez ou trop cuites pouvant maltraiter le système digestif de l’animal. Ceux-ci peuvent entraîner des diarrhées, des vomissements, des troubles dermatologiques ou même du comportement. Le changement de nourriture doit toujours être très progressif afin d’éviter les troubles digestifs.

Les aliments conseillés

Selon la moyenne, un chat de 5 kg a besoin de consommer au moins 26 g de protéines par jour afin de conserver sa masse musculaire. Afin de tendre plus vers sa nature de carnivore et d’amateur de viande, il existe des croquettes sans céréales qui ont l’avantage d’être plus riches en protéines. Par ailleurs, beaucoup d’aliments pour chat contiennent des pourcentages importants en glucides, notamment en amidon. Or, ce type d’élément en quantité abusive peut se stocker sous forme de graisse, et peut ainsi favoriser le surpoids. Il faut surtout penser à favoriser des aliments de qualité qui sont fabriqués sans colorant artificiel, sans arômes artificiels ajoutés, dont les protéines sont majoritairement d’origine animale, et propres à la consommation humaine. Les protéines animales sont plus adaptées pour le chat, car leur profil en acides aminés est plus complet. Par exemple, les acides aminés soufrés, plus présents dans les protéines animales, sont bénéfiques pour la peau et pour la santé de la vessie.

Nourrir un chat nécessite donc une attention particulière et de la nourriture de qualité. Ce sont surtout les protéines animales qui sont les plus recommandées, car les chats sont des carnivores de nature et les viandes sont pourtant de grandes sources de celles-ci. Le surpoids est chose courante chez les chats. Il faut alors éviter de les gaver avec des aliments riches en glucides et autres matières grasses.